FAQ Search Memberlist Usergroups Profile Log in to check your private messages Log in Register
 Forum Index


  Post new topic Reply to topic  Forum Index » WeboKdo » Le parloir   
Les paroles s'envolent, les écrits restent
Author Message
Naepha



Joined: 14 May 2007
Posts: 121
Localisation: ben devant son pc ...
Kdopoint(s): 0
Point(s) ptc: 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Sun 20 May - 17:08 (2007)
PostPost subject: Les paroles s'envolent, les écrits restent

Elle marchait, la jeune enfant, au bord d'un gouffre. Au bord de ce gouffre dont on ne voyait pas le fond. Elle marchait caressant du bout des doigts les flammes qui en sortait. Parfois se brûlant la main, parfois non.

Elle dansait, cette frêle fille, sur cette terre désertique, remuant la poussière autour d'elle. Dansant sur ce rythme qu'elle seule connaissait. Elle connaissait cette mélodie par cœur.

Elle chantait, doucement, lentement, dodelinant de la tête, fermant les yeux pour laisser la mélodie s'imprégner. Cette chanson, cette douce chanson, assise se tenant la tête, elle se berçait toute seule, n'ayant personne pour le faire à sa place.

Dans le noir, elle se confortait, trouvant là les caresses salvatrices qu'elle cherchait depuis longtemps. S'enfonçant dans ce noir protecteur qui la recouvrait toute entière. Lentement il ne faisait plus qu'un avec elle.

Et son esprit divaguait, elle marmonnait, elle parlait, à sa jumelle, sa sœur. Un léger chuchotement brisait le silence qu'elle écoutait depuis longtemps déjà. Ses genoux pliés contre elle, une boule de poils ronronnait à ses côtés, elle ne parlait pourtant pas à la boule de poils.

Elle criait, laissant ainsi sortir sa peine, laissant sortir son âme, s'ouvrant au monde au travers de sa souffrance, mais jamais personne ne voyait cette souffrance. Elle la ressentait, cette douleur qui lui lacérait le cœur, qui lui broyait l'âme.

Elle pleurait, la jeune folle, laissant se déverser sa souffrance, sentant chaque larme la brûler un peu plus, laissant rouler ces perles scintillantes sur ses joues creusées. Elle appelait par les larmes un fantôme, celui de sa moitié disparue.

Sa folie était sa raison d'être. Son amour pour Faru, sa raison d'avancer. Encore une fois, elle sombrait dans ce doux délire, elle était là, devant elle, lui tendant les mains.

Aika, sa sœur de sang, elle se tenait devant elle, dans sa robe blanche toute déchirée, les cheveux en bataille, et une moue implorante sur le visage. Aujourd'hui elle ne se déchaînerait pas, elle voulait simplement jouer.

Myaka consentit alors à entrer dans la danse, avançant les mains vers le vide, elle attrapait des mains qui restaient invisibles aux yeux de tous, sauf aux siens.

Elle entrait dans la ronde, faisant voler ses cheveux aux vents, un sourire aux lèvres. Elle sentait le vent qui lui caressait le visage, il ne la fouettait plus. Un rire s'élevait, s'intensifiant au fur et à mesure qu'elle tournait, enfin elle perdit l'équilibre.

Du sang recouvrait le sol, une fois de plus, elle était allongée riant doucement, les cheveux en soleil autour de sa tête. Autour d'elle tout tournait, Aika tournait, Elle dansait, faisant voleter son jupon autour de Myaka. Quelques morceaux s'en déchirèrent et vinrent effleurer le visage de l'étourdie.

Elle riait l'enfant perdue, à n'en plus pouvoir. Pourtant une fois de plus son sang coulait. Elle avait dansé pieds nus, et les graviers avaient finis par lui écorcher les pieds. Elle ne sentait rien , son esprit était trop étourdit pour qu'elle puisse ressentir la douleur.

De fines gouttes perlaient sur le sol, et sa sœur se rapprochait ,le paysage avait enfin terminé de tourner, et le rire de la folle était mort. Dans des gestes gracieux, faisant voler tantôt à droite et tantôt à gauche son jupon , Aika approchait, son visage blanc comme la neige était juste au dessus de celui de Myaka qui était gris de fatigue.

Mya retenait son souffle, attendant un geste de sa sœur, ne voulant pas mettre fin à cette vision. Et pourtant, la main du spectre effleura le visage de Mya, et dans un rire cristallin elle s'enfuyait en courant, disparaissant dans les bancs de sables qui tourbillonnaient.

Mya la main tendu vers ce jupon qui s'estompait peu à peu au loin, sentit à nouveau ce vide en elle. Cette sensation de détresse. Au milieu de cette immensité désertique, elle était à nouveau seule et triste.

Sa main se rapprochait à nouveau d'elle, prenant lentement conscience que la rêverie était terminée. Elle se leva, entendit une dernière fois le rire cristallin que le vent lui portait et marchât dans la direction opposée de sa sœur, consciente qu'elle ne la rattraperait pas.

Le pas lent et lourd, elle avançait dans les tourbillons de sable. Trébuchant sur quelques cailloux, elle avançait doucement. Ss pieds s'ouvraient de plus en plus, laissant ainsi s'échapper ce liquide chaud et si précieux. Le Kuran était proche. Elle sentait d'ici l'odeur des cadavres, du sang et de la haine : elle était dans l'anti-chambre des enfers.

Cette atmosphère pesante la gagnait peu à peu, l'enveloppant doucement. Un peu à l'écart des ruines du village elle se laissa tomber sur un rocher, la mort l'emporterait cette fois, se dit elle. Pourtant rien se ne produisait, le vent soufflait toujours, faisant voler ses mèches de cheveux ddevant son visage.

Et elle l'attendait, ce doux baisé, cette douce délivrance, cette réunion. Elle attendait, mais rien ne venait, les feuilles mortes roulaient sur le sol au rythme du vent, l'automne était enfin installé, bientôt la neige arriverait.

A chaque instant un autre souvenir lui revenait, Aika, les feuilles mortes ... Ces yeux ... toujours ces yeux qui les espionnaient ... Ce visage qui était toujours derrière elles ... Faru...

Avant de sombrer dans le sommeil, encore une question restait dans son esprit, cette question ne la quittait plus. « Pourquoi ? » Il ne lui avait pas répondu, il n'en avait pas eu le temps. Mais il faudra bien un jour qu'il le fasse …

Encore une fois cette question traversait son esprit : « Pourquoi étais-tu toi aussi à la poursuite du tueur de ma sœur ? »

Elle sombrait déjà dans le sommeil, une fois de plus elle y trouverait Aika. Et c'est sur son rocher que la jeune fille s'endormit, laissant toujours cette question de côté.

Morphée l'avait emporté...
ICQ MSN  
 
Publicité
Author Message
Publicité






PostPosted: Sun 20 May - 17:08 (2007)
PostPost subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
 
 
Les paroles s'envolent, les écrits restent
Author Message
handballbest
VIP Argent
VIP Argent


Joined: 16 May 2007
Posts: 631
Localisation: la bas au loin sur mon cheval
Masculin
Kdopoint(s): 0
Point(s) ptc: 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Sun 20 May - 17:13 (2007)
PostPost subject: Les paroles s'envolent, les écrits restent

Euh oui d'accord mais c'estquoi le but du topic mdr...
Visit poster’s website MSN  
 
Les paroles s'envolent, les écrits restent
Author Message
Naepha



Joined: 14 May 2007
Posts: 121
Localisation: ben devant son pc ...
Kdopoint(s): 0
Point(s) ptc: 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Sun 20 May - 17:15 (2007)
PostPost subject: Les paroles s'envolent, les écrits restent

Bon on va faire une explication pour ceux qui comprennent pas...
Si vous savez utiliser votre esprit pour écrire des choses (sans trop de fautes de préférence ...)
Des récits, des nouvelles, c'est ici que ça se passe
Mais je doute fortement qu'il y ait beaucoup de réponses...

Naepha- fatiguée
ICQ MSN  
 
Les paroles s'envolent, les écrits restent
Author Message
Picosio



Joined: 05 May 2007
Posts: 142
Féminin
Kdopoint(s): 0
Point(s) ptc: 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Sun 20 May - 19:20 (2007)
PostPost subject: Les paroles s'envolent, les écrits restent

heu...c'est toi qui a inventé tout ça??? Shocked
 
 
Les paroles s'envolent, les écrits restent
Author Message
Naepha



Joined: 14 May 2007
Posts: 121
Localisation: ben devant son pc ...
Kdopoint(s): 0
Point(s) ptc: 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Sun 20 May - 19:25 (2007)
PostPost subject: Les paroles s'envolent, les écrits restent

Ben oui, si déjà je le poste sous mon nom c'est moi qui l'ai écrit ...
Pourquoi ?
ICQ MSN  
 
Les paroles s'envolent, les écrits restent
Author Message
handballbest
VIP Argent
VIP Argent


Joined: 16 May 2007
Posts: 631
Localisation: la bas au loin sur mon cheval
Masculin
Kdopoint(s): 0
Point(s) ptc: 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Sun 20 May - 19:26 (2007)
PostPost subject: Les paroles s'envolent, les écrits restent

Parce qu'il faut le faire pour poster ca lol!

Tu es passée moderatrice? felicitation!!!
Visit poster’s website MSN  
 
Les paroles s'envolent, les écrits restent
Author Message
Administrateur
Guest





PostPosted: Sun 20 May - 19:45 (2007)
PostPost subject: Les paroles s'envolent, les écrits restent

Oui Chapo Naepha pour la rédaction Shocked
Allons fêter le nouveau Rang de Naepha tous au Bar^^


On peut s'apercevoir qui est ivrogne ou non!
 
 
Les paroles s'envolent, les écrits restent
Author Message
Naepha



Joined: 14 May 2007
Posts: 121
Localisation: ben devant son pc ...
Kdopoint(s): 0
Point(s) ptc: 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: Sun 20 May - 19:58 (2007)
PostPost subject: Les paroles s'envolent, les écrits restent

bah c'est un vieux truc ^^
J'ai mis l'écriture de côté depuis un petit moment
ICQ MSN  
 
Les paroles s'envolent, les écrits restent
Author Message
Contenu Sponsorisé






PostPosted: Today at 02:38 (2019)
PostPost subject: Les paroles s'envolent, les écrits restent

 
 
  Post new topic  Reply to topic  Forum Index » Le parloir
Informations
Page 1 of 1
Jump to:  
 

Index | Create a free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by Webokdo v2 © 2007, 2008 Webokdo ¦ Theme : Inspirer de Creamy white

Partenaires :LePassPass